Il y a aujourd’hui sur le sujet Data et marketing un énorme engouement avec quantité de débats, publications, investissements, et en parallèle des acheteurs media sur les trading desk qui vous disent : « Je ne paye pas plus de 1 à 2€ pour 1000 cookies, parce que au-delà je ne m’y retrouve pas ». Et s’ils ne s’y retrouvent pas, c’est parce que la qualité de la data disponible aujourd’hui est souvent mauvaise.

Un ami patron d’une agence media m’a raconté qu’il avait récemment assisté à un pitch d’un des grands de la data qui présentait fièrement qu’il avait une base de 18 millions de cookies de Femmes enceintes en France. Soit une Française sur deux : comme quoi, en croisant des cookies, on arrive à faire des miracles.

Les deux questions simples que doit se poser tout directeur marketing avant d’acheter de la publicité « data-based » est : Y a t-il de la data disponible qui me permette de mieux toucher ma cible ? La personne que j’ai en face de moi qui veut me vendre la pub a-t-elle accès à cette data ? Autrement dit : D’où vient la data que l’on me propose ? »

Méfiez-vous de la réponse tarte à la crème : on met des données comportementales dans un DMP, on les croise et c’est génial. Car en croisant des cookies, on peut faire des miracles comme rendre enceinte la moitié des femmes Françaises.

Ooreka est partenaire de la Stratégies digital week le 23 mars 2016 et interviendra sur la table ronde animée par Delphine Masson, Réinventer sa stratégie de content marketing à 15h.

 

Facebooktwitterpinterestmail